19/20 novembre SURAN et CHERAN

Deux jours, deux rivières!!  Un Churan et un Seran, à moins que ce ne soit le contraire.

Samedi:

Xavier, Dorian, Cathy, Nathan, Noël et Léo le local de l’étape!  ont répondu présents!

14° au soleil, 6° à l’ombre, nous avons fait le choix… de naviguer au soleil!! pour une navigation en Revermont entre Chavannes et Simandre  avec 12 m3 sous la coque. Une belle navigation en classe II au milieu de du regard placide des vaches locales….

La partie haute du Suran, avec ces petits passages et ses multitudes de stops branchus. Il ne manquait qu’un bout de Comté!

DCIM100GOPRO
DCIM100GOPRO

Dimanche  RV à 9h et direction, la haute Savoie puis la Savoie…  Le massif des Bauges est une belle montagne, et au milieu… coule une rivière… le Chéran… avec 18 m3… On prend quasiment les mêmes et rajoute Yannick, mais Cathy et Léo nous on lâché… (mais c’est sans doute mieux comme ça). le choix se porte sur la partie haute (alias le P1)…  Qu’en dire une belle rivière en classe II – III tantôt en gorge, tantôt en gravière, avec deux trois ouvrages qui seraient dotés soit disant de passe à kayak. Nous avons surtout vu des chaos mal pavés, et préféré le portage.. La fin de la descente se termine avec les gorges d’Allèves, juste un arbre à dégager … dans un décors ou Cromagnon a sans doute pique niqué avec Néanderthal…

Une navigation bien agréable pour les uns, humide pour d’autres, le Chéran aura prélevé sa dîme à l’occasion d’un drossage, il aura confisqué 2 chaussons… et la montagne a pleuré…

 

allez hop y a encore des vidéos à monter….

12 novembre Marathon de l’Ardèche 2016

« Avec plus de 1800 participants sur l’eau et un beau soleil en prime, le 32ème marathon des gorges de l’Ardèche s’est déroulé sans encombres. Une nouveauté cette année, une course de stand-up paddle avec les meilleurs athlètes de la discipline. ». Voilà comment France 3 décrit le marathon de l’Ardèche 2016 : sans encombre !

Nous on va vous raconter la vraie histoire, celle du BCKEV :

Jeudi soir : Une poignée d’irréductibles sont venus charger le camion et la remorque. La première surprise du week-end ne s’est pas fait attendre. Le K2 de marathon acheté dans l’année, remis à neuf et équipé d’un ingénieux système de gouvernail a été victime d’un mauvais choc dans le club. La timonerie est à réparer alors que le départ est prévu pour le lendemain matin. Ça tombe bien, Noël et Dorian ne savaient pas quoi faire de leur début de soirée. Au boulot ! #Plan galère n°1

Vendredi matin 8h30, départ du club. C’est parti pour 4 petites heures de route. Plus la route avance plus Noël et Xavier se pose une question embarrassante : « Le camion ne tournerai-t-il pas sur 3 injecteurs au lieu de 4 ? » Si c’est confirmé ! #Plan galère n°2. Mais bon au final plus on avance plus ça commence à sentir bon l’Ardèche. Ça sent aussi le très bon week-end cette histoire. Le Marathon pour un kayakiste c’est un peu comme le bol d’or pour un motard, ou le 14 Juillet pour un Français. C’est la fête nationale du pagayeur !

Un petit tour au gymnase de Vallon pont d’arc pour que Cathy se prépare une garde-robe de luxe puis nous voilà en train de manger au bord de l’eau !

Oui, la carte postale est jolie … sauf qu’il y a pas d’eau ! Enfin très peu. Trop peu pour faire une reconnaissance en bateau de marathon. On opte donc pour un après-midi calme, au fil de l’eau, dans nos petits bateaux en plastique. Cela dit, faire du tourisme sur une rivière c’est aussi très plaisant.

marathon-de-lardeche-23

Pour la suite, il va nous falloir tirer un énorme coup de chapeau à Cathy. Un gite parfait, avec une cuisine ouverte pour être tous ensemble. Ça change du camping et de ces contraintes (oui oui, on avait un lave-vaisselle et une douche (plus ou moins chaude d’ailleurs)). On va peut-être finir par s’y habituer. Nous sommes déjà gastronome, il ne faudrait pas que l’on deviennent en plus exigent sur le logement.

marathon-de-lardeche-27

On ne va pas vous mentir, ce n’est pas le marathon qui nous à empêcher de dormir. Pas de stress au BCKEV. Le concert des ronfleurs à bel et bien eu lieu ! Et ce n’était pas du Mozart !

Après une bonne nuit de sommeil c’est enfin le jour J. Pour certain se fut une balade, pour d’autre se fut dur, long, inconfortable, interminable … #Plan galère n°3. Mais au final bon dieu que c’était bon. On va féliciter Océane et Dorian pour leur victoire du challenge BCKEV. Mais ils auraient pu terminer dernier que ça n’aurai rien changé. Le plus important c’est d’avoir tenu bon, d’avoir partagé 32 kilomètres de paysages magnifiques et de lire à l’arrivé sur le visage de son co-équipier le sourire et le soulagement de l’avoir fait ensemble.

marathon-de-lardeche-21

Le portage le plus long de notre vie terminé #Plan galère n°4, nous avons profité de l’après-midi pour nous restaurer et prendre part à la tombola, dont nous sortons tous perdant. Retour au gite pour un bon repas ainsi qu’une bonne et réparatrice nuit de sommeil.

marathon-de-lardeche-16

Certains ont été matinaux dimanche matin (malgré le fait qu’on ne naviguait pas), d’autre beaucoup moins. Qu’importe, le seul objectif de la journée est de rentrer à la maison.

Il suffisait de conduire en suivant la route pour arriver vers 16h30 à Bourg. Mais non, il nous fallait pimenter un peu la chose. Rouler sur 3 injecteurs nous fait consommer plus de gasoil que dans nos habitudes. Manque de pot, on tombe en panne sèche à 5 minutes du club #Plan galère n°5.

Heureusement on avait choisi l’endroit ! Moins d’un kilomètre de chez Noël et à moins de 10 minutes de chez Dorian où se trouvait un jerrican plein de gasoil. Le temps de s’organiser et nous ne perdons que 15 minutes ! Mais on a validé un probable futur item de la pagaie chocolat made in BCKEV.

marathon-de-lardeche-36

Encore un beau week-end de kayak avec une bonne ambiance, de la gastronomie et beaucoup de plaisir. Pardon j’ai oublié le sport … 32 magnifiques kilomètres de partage sur l’eau et bien plus sur terre ! On remet ça l’année prochaine sans soucis.

Notre vidéo:

La vidéo officielle

 

5/6 novembre Stage U21 et entraineurs kayak polo

La région et plus particulièrement le club d’Annecy met en place une fois par an un stage d’entrainement kayak polo pour les jeunes (-21ans). Cette année est venu s’ajouter au passage une formation d’entraineur très réussie. Nous nous sommes donc retrouvés les 5 et 6 Novembre dernier à Bouvent.

L’organisation ne s’y trompe pas, Bourg est bien le meilleur spot pour ce type de rencontre (salle de réunion, vestiaires, gastronomie, …) et nous n’allons pas nous en plaindre.

Merci encore à Noël et Yannick pour ce merveilleux pot-au-feu qui a marqué les esprits et réchauffé les corps.

img_5711

Océane et Nathan ont pris part au stage U21, Dorian et Xavier au stage entraineurs et notre Barbora nationale c’est permis de venir jouer avec les jeunes à la fin du week-end.

Les jeunes ont profité de l’expérience pour améliorer leur jeu sur l’eau durant tout le week-end. Exercices techniques, temps de jeu et débriefs à sec ont été au programme. Dorian et Xavier, quant à eux, ont joué la carte de la salle de réunion chauffée pour acquérir les bases d’entraineur de kayak polo. Il ne reste plus qu’à mettre tout ça en place.

img_5712

 

 

15 octobre L’équipe de Polo à Annecy

Une petite fraction à penchant poloiste des membres du club étaient en déplacement les 14 et 15 Octobre à la coupe régionale d’Annecy.

Nathan, Dorian et Xavier charge le camion et prennent la route, Nicolas les rejoint directement sur place. Nous intégrons un 5ième joueur pour compléter l’équipe et c’est parti !

Inutile de vous cacher que le cadre de jeu était …. magnifique. Le lac d’Annecy en toile de fond c’est plutôt agréable et certains risques d’être jaloux. L’organisation était aux petits oignons et l’ambiance toujours aussi bonne.

 

 

Un bon restaurant et une nuit d’hôtel plus tard nous rentrons avec le plaisir d’avoir joué ensemble et d’avoir mis en place des automatismes.

La saison prochaine est en route, et le travail d’entrainement a déjà repris.

img_5716

 

6 OCTOBRE SAINT PIERRE DE BOEUF

Mème si l’eau était chaude, l’air lui était bien frais et soufflant pour cette journée au sud de Lyon. Certains kayakistes semblaient fringants au départ et bien plus patachons après le premier bain. Il est vrai que des bains, il y en a eu ce jour là. Les jeunes n’ont d’ailleurs pas fait mieux que les autres…

Le mieux c’est de retrouver quelques photos…

je cherche j’en ai

 

Sortie sur la rivière d’Ain Samedi 24 Septembre

Le rendez vous est donné à 13h30 au club, 19 kayakistes sont présents ! On charge la remorque, la galerie et 2 voitures ! Et oui on commence à avoir de nombreux motivés !

Noel nous fait un discours du haut du camion !

14489028_10205289296670933_342021028_o

Nous partons ensuite pour Pont d’Ain, le temps de se changer, de vérifier que tout le monde avait son matos pour naviguer et nous partons pour 1h30 de navigation sous un superbe soleil !

14446401_10205289297470953_916827457_o

début de l’été indien ce week end

allez plouf! l’été indien commence!

niveau pour tous!

samedi 24 rendez vous à bouvent à 13h30 sortie sur la rivière d’Ain, retour en fin d’aprem… (prévoir 3 euros de transport)

1er eaux vives pour les uns, encadrement pour les autres… entre pont d’ain et Priay

dimanche 25 , nous sommes à bouvent à partir de 10h jusqu’à 17h  pour virades de l’espoir.

Merci de répondre au mail  en disant je viens ou pas/// de transmettre à ceux qui ne lisent pas leurs mails (ça c’est pour les jeunes)

En projet, sortie à Saint pierre de Boeuf le week end du 8 et 9 octobre8 -journée du samedi ou week end complet me dire!  niveau pour tous

En projet, marathon de l’ardeche 11 12 13 novembre  à partir de la catégorie cadet niveau pagaie verte, ou adulte motivé! (ils se reconnaitront!)

y en a qui ont des velléités  de louer un gite! mais je dis qu’il faut étudier la lune et interroger l’ardéchois du club! à suivre donc! va falloir affuter les équipages, et attribuer les embarcations!

Bref d’ici là on aura encore des occasions de naviguer ou pire d’aller aux champignons!

rentrée 2016

Week end du 3-4 septembre…  Personne à Bouvent!

Forcément nous étions sur la nouvelle commune de Val Revermont, pour assurer la sécurité des épreuves de natation de l’Oxyrace, un bel évènement de cross triathlon…  « Un peu » de nage, « un peu » de VTT, et un trail pour terminer. 2 jours d’épreuves pour tous les âges et tous les niveaux.

Merci au 13 membres du club qui se sont rendu disponible et n’ont pas hésité à se lever tôt pour qu’on puisse assurer la sécurité de cet évènement dans de bonne condition (c’est qu’il faut être nombreux sur l’eau pour avoir des yeux partout, accompagner les derniers, rassurer parfois celui qui a un moment d’hésitation. Merci aussi aux organisateurs pour leur bel accueil.

Merci à Dorian (et à ceux qui sont venus le soutenir)  qui a assuré la promotion du club à cap émeraude toute la journée du samedi, et qui en a profité pour faire le montage vidéo d’une descente de la Bienne en attente. à retrouver sur la page bienne

Tous les mardis à 18h: entrainement à Bouvent

samedi 10 septembre

entrainement normal à Bouvent pour les uns et accueillir les nouveaux!

Les renseignements pour adhérer au club sont sur la page nous rejoindre

Pendant ce temps l’équipe de kayak polo, sera en déplacement à Annemasse.

dimanche 18 septembre:

peut être y aura t il un déplacement à la Lyon Kayak, à voir qui est intéressé.

 

Mascarets août 2016

Il fallait bien que ça arrive…  Depuis le temps qu’on décortique la « pagaie chocolat »… Une conjonction de la terre avec la lune au départ, mais aussi de disponibilités des uns et finalement des autres…

Et nous voilà sur la route de l’Ouest avec un chargement d’improbables bateaux… Des slaloms, des sharks à tout hasard, un bateau long…  et puis on verra bien… Joël qui nous accueille a aussi quelques bateaux au fond du jardin. Tour ça pour aller rencontrer la marée au moment où elle se transforme en vague qui remonte Dordogne et Garonne.

Océane, Nathan, Dorian, Noël sont du voyage, Xavier nous rejoint sur place, et Nathaël doit aussi passer par là.

Les coefficients de marée sont au beau fixe (>100) et à des horaires compatibles avec la lumière du jour… La lune est pleine, signe « d »eaux vives »…

Nous partons donc rejoindre la secte des coureurs de mascaret, on doit commencer dès le samedi soir par la vague de la Garonne, mais changement de programme en route, ce sera d’abord avec celle de la Dordogne…  Détour par Bordeaux pour honorer un contrat blablacar, et retour à Vayres, à proximité de Libourne en échappant aux bouchons du périph bordelais. « On y sera jamais à l’heure! »

A Vayres on retrouve les vieux briscards de la vague, Joël, Henri, et Roger, et immédiatement  mis dans le bain, « tu te laisses descendre mais pas trop, et tu laisses une distance de 100 mètres avec la bouée, sinon après tu devras remonter, et tu te places au 2/3 quand tu es au silo, et tu quittes la « un » en arrivant au port pour prendre la 2 ou la 3, et attention aux scuds qui t’arrivent dans le dos… » Des explications claires simples, mais oh combien obscures en l’absence de connaissance de ce terrain de jeu…

Les berges sont boueuses, l’eau de la Dordogne a une couleur caractéristique entre le Nesquik et le Phoscao, voire l’Ovomaltine…

Nous voilà sur l’eau au milieu des surfeurs, kayakistes et padels… L’attente commence, car oui le mascaret tient de l’horaire sncf, à savoir qu’il y a un horaire précis, mais que le train a parfois du retard…  Et sera t il même au rendez vous ce soir?… Les surfeurs les plus en amont commence à s’agiter…  ça gronde… l’ondulation se forme, et ça commence à déferler près du bord… Seul les bateaux de slalom accroche la première vague, les sharks ne sont pas adaptés pour, il va falloir pagayer à chaque vague pour revenir au bord. Ainsi se termine, le premier mascaret du week end, avec une pause sur le bar du « port » de saint pardon…

Arrivée chez Joël au bord de la Garonne, Jean françois a déjà coupé les oignons, et la plancha chauffe, un beau repas qui préfigure le niveau gastronomique de l’accueil!…

Dimanche matin, lever à … 6h et à l’ouest il fait encore nuit! (pas souvent qu’on se lève à cette heure là pour faire du kayak, surtout quand l’embarquement est à 1/4 d’heure du saut du lit…

La Garonne, c’est tout aussi vaseux, et après un calcul qui permet de dire que si tu rajoutes 12h mais que tu retranches 45mn mais que tu compares à l’horaire de Saint Pardon, tu peux déduire que la vague passera à ….

Donc on est sur l’eau avec ceux qui savent… mais qui semblent douter… Le père Naud nous explique qu’il faut se placer au km 51. (y a des bornes le long de la Garonne) Notons qu’il n’y a aucune histoire anisée là dedans. La Garonne a une couleur de Ricoré.  Le nombre de pagayeur à cette heure ci est bien plus rare, le fleuve est quasiment privatisé pour nous (c’est la carte prémium du bckev, qui nous donne cet avantage).

Et voilà la vague, un peu moins forte que la veille, mais tout le monde profite.  Il y aura encore 3 rendez vous avec la vague, avec son lot de bonheur et de déception selon qu’on est le roi du monde à surfer sur la « un » ou sur la suivante, ou le paria qui n’a rien accroché, ou qui s’est pris une bonne rouste, et a gouté aux plaisirs de la natation dans un bol de van houten…

Résumé en 2 vidéos:

 

Un petit passage dans les Landes sur la Grande Leyre, juste pour naviguer sur une plus belle rivière de France, en classe 1. Dommage, que les champis n’avaient pas encore poussé.

Un grand merci au locaux pour leur accueil, aux deux frères Joël et Jean François pour leur hospitalité, leur bonne humeur et leur humour. A Roger pour ses conseils avisés et ses histoires, à Henri pour son flegme habituel.