Catégorie : vie du club

rentrée septembre 2020

Le club fera sa rentrée le samedi 5 septembre à 14h à Bouvent.

Les licences restent valident jusqu’au 31 décembre, les renouvellements se feront au 15 décembre.

La seule obligation est de nous informer si vous ne désirez pas continuer l’activité et que votre place se libère, cela permettra d’accueillir davantage de nouveaux. Notre sport est exigeant en matériel et en encadrement, notre fonctionnement est bénévole, et il nous est indispensable de savoir comment on peut s’organiser.

Le samedi 12 et dimanche 13 septembre.

Nous accueillerons à Bouvent le championnat régional de kayak polo.

Le dimanche 20 septembre

Nous serons présents à Bouvent pour Natur’Ain Sport

Vous pouvez retrouver les conditions d’adhésion sur la page « nous rejoindre »

Stage d’été 2020

Une année particulière, un stage particulier, ou il a fallu faire des choix, ou les disponibilités des uns et des autres étaient incertaines. Une organisation en dentelle, pour faire au mieux en matière d’encadrement, de logistique, de transports, de précautions sanitaires…

Mais quelle satisfaction de poser le campement à Saint Crépin, après un voyage masqué.

Le 14 juillet étant le mardi, l’équipe était donc au complet sur début de stage, l’occasion d’alterner rivière plus facile et plus engagée, bref un programme des premiers jours chargé!

Vidéo avec téléphone par Erwan.
le montage de Nathan

Protocole de reprise de l’activité

Les 8 règles à appliquer à Bouvent

Pour revenir aux entrainements au club, je vous demande d’avoir en tête et d’appliquer les règles suivantes:

  1. On vient en étant inscrit préalablement à la séance (whatsapp ou sms)
  2. On respecte les distances à l’extérieur, et on s’écarte de l’entrée du club
  3. Lavage des mains en arrivant pour manipuler le matériel: (il y a du savon liquide à l’entrée du club pour aller au lavabo). Vous pouvez avoir votre fiole de gel hydroalcoolique si vous préférez.
  4. Distances respectées  dans le club = pas plus d’une personne par travée…. Sinon port du masque.« ce qui veut dire qu’on ne traine pas dans le club, qu’on se dépêche à sortir son matériel et qu’on  ne le pose pas juste devant l’entrée, et qu’on ne fait pas 10 aller retours dans le club. »
  5. Les vestiaires sont interdits, alors on arrive en tenue, ou on va se changer un peu plus loin (comme quand on est au bord d’une rivière) mais pas sur l’accès au local. Les sacs de changes seront déposés pour partie dans le camion, et pour partie dans le local pour éviter des empilements.
  6. Nous tenons un registre en ligne de toutes les présences et de tout le matériel utilisé….. donc on essaye de prendre toujours le même numéro de gilet, ou de jupe….
  7. Des qu’on est équipé, on embarque, et on devient autonome!
  8. On ne peut pas chahuter sur ponton
  9. La fin de la séance, se fait comme le début de la séance, avec un rangement différencié des jupes et gilets (portant dédié) pour séchage séparé du matériel non utilisé.

Complément de protocole du BCKEV. (Maj 27/6/2020

1/ Vous avez besoin de venir chercher votre matériel pour faire une sortie:

1.1/ Vous avisez le président et le secrétaire du club, pour la tenue du registre. Le numéro du cadenas est d’ailleurs changé.

1.2/ Vous allez chercher votre matériel ( restez garés au parking, si plusieurs bateaux à charger il sera possible de s’avancer vers le club, rouler prudemment). Vous ne devez pas ramener votre matériel personnel au local ensuite après la sortie, uniquement le bateau et pagaie)

1.3 / Se laver les mains (savon à l’entrée du club pour aller au lavabo extérieur) ou prévoyez votre gel hydroalcoolique, et respecter les gestes barrières.

1.4/ Une seule personne à la fois dans le local, Il est possible de rentrer à deux pour porter du matériel, dans ce cas le port du masque est obligatoire.

1.6/ Bien consigner dans le carnet du véhicule toutes les personnes transportées.

2/ Pour participer à une sortie, le club met à disposition du matériel.

2.1/ Le protocole du paragraphe 1 s’applique…

2.2/ Pour une sortie, les véhicules personnels sont à privilégiés, néanmoins dans un souci de bon sens le véhicule du club peut être utilisé en utilisant au maximum 6 places pour respecter les distanciations, et le port du masque est obligatoire durant le trajet. (si des navettes sont prévues pensez à avoir un masque dans le véhicule de navette aller et un dans le véhicule de navette retour. Prévoir des sachets pour ne pas laisser trainer des masques dans le camion, et du gel hydro alcoolique pour les mains).

Les mineurs sont transportés dans le véhicule du club.

2.3/ Le club attribuera des équipements de Protection Individuelle (casque, gilet jupe) qui seront:

  • soit désinfectés au retour de la séance. (poubelle à l’entrée du club pour assurer un mélange pour la désinfection des jupes, gilets et casques)
  • soit stockés en séchage séparés durant 3 jours

Chaque participant prévoit un sac de course pour le transport de ce matériel.

Les réserves de flottabilité doivent être gonflées uniquement par un moyen mécanique. (pompe ou compresseur).

3/ Organisation de la sortie.

Uniquement sur inscription. L’encadrant proposera en fonction du niveau et du thème de la sortie, de manière à ne pas dépasser le quota de 10. Les inscriptions se font par les groupe whatsapp pour les adultes et jeunes(Merci de répondre rapidement), puis individuellement aux jeunes en fonction du nombre de places. Merci de répondre rapidement.

Encore un protocole! c’est pour la sécurité de tous, et c’est la loi, il est indispensable de le respecter.. Merci.

Sortie test dé confinement

Samedi 16 mai: premier samedi où il est possible de reprendre l’activité après 55 jours. Les kayakistes ont faim! de se retrouver, de revenir sur l’eau… Mais voilà ce n’est pas simple! Il est indispensable de rester prudent, de respecter les gestes barrières et de tout mettre en œuvre pour pratiquer notre activité en sécurité.

La baignade et les activités nautiques restent interdites sur le lac de Bouvent, (sans doute pour éviter les débordements, qu’on a pu connaitre au mois de mai l’an passé). De fait, il nous faut aller naviguer ailleurs, la fédération nous a fourni des recommandations et un protocole de référence à compléter pour l’adapter à notre situation locale (c’est l’objet de l’article précédent). Mais comme tout protocole, il nous faut le tester, d’autant que cette année il y a beaucoup de pratiquants actifs au club et qu’il ne s’agit pas de faire n’importe quoi.

Alors cette première sortie est placée sous le signe du test, nous ne sommes que 5, car l’activité est proposée à des majeurs autonomes et possédant leur matériel personnel. (sachant que la règle actuelle sera de ne pas dépasser 10 pagayeurs à la fois).

Rendez vous est donné à 14h, mais nous avons bizarrement tous 1/4 d’heure d’avance quand nous nous retrouvons, sur le parking d’entrée à Bouvent…(les accès au lac et au parking du club sont condamnés dès l’entrée par de nouvelles barrières.)

Nous apportons notre matériel devant le club, les distances de sécurité sont respectées, nous sommes en plein air, il n’y a pas de port du masque. Chacun a apporté son gel hydroalcoolique (Remarque: les lavabos extérieurs étant en eau on pourra prévoir du savon), et se nettoie les mains, avant l’ouverture du local.

A tour de rôle chacun rentre et prend son bateau et sa pagaie. (on peut envisager d’entrer à 2 dans le local, mais dans ce cas il faudra porter le masque). Chargement des pagaies et bateau sur la remorque et serrage des sangles. Chargement des affaires dans le camion, (sac fermé pour les affaires perso, et sac de course ou fermé pour les Equipements de Protection individuelle (jupes, gilets, casques,chaussures d’eau). Fermeture du local. Nettoyage des mains, port du masque, nous montons dans le camion. Nous ne sommes que 3 aujourd’hui, mais sur les 9 places, il est possible d’en occuper 6, pour garder les distances. Dorian et Nathan sont en voiture.

Avant de partir nous avons la visite de Chantal et Michel qui renouvellent leurs licences, nous sommes désormais 39 licenciés.

Direction l’arrivée du Suran en amont de l’usine électrique de pont d’ain. Nous nous équipons, laissons la voiture à l’arrivée ( gel sur les mains) et montons en camion au départ. Nous sommes donc 5 dans le véhicules. Arrivée à Chateauvieux nous déchargeons = il faut bien prévoir que chacun ait un sac plastique qui ferme pour ranger son masque après la navette car on ne navigue pas avec…. (et donc masque rangé= gel sur les mains) Chacun embarque de manière autonome… Puis, c’est La descente…. en images….

sans encombre… Voilà l’instant de liberté tant entendu…. puis débarquement, nous avions prévu d’autres masques dans la voiture pour aller chercher le camion au départ…. Navette terminée, chargement, (gel, masque) retour à Bouvent, déchargement, rangement (gel)….. Avons nous suffisamment respecté tous les gestes barrières? Plutôt oui, mais sans doute pas tout le temps, comme cela se passe quand on fait ses courses…. il y aura toujours une part de risque restante…. A accepter…. ou non…. (alors on reste chez soi…)

Reprise de l’activité dé confinement #1

Informations de la ville de la ville de Bourg

Le parc rouvre au public le lundi 11 mai, avec un accès libre jusqu’au 15 juin tous les jours de 6h30 à 20h, puis il passera en accès payant du 15 juin au 31 août.

La carte Burgien permettant l’accès gratuit au site reste de mise. Important : la carte 2019 est valable en 2020, il n’est pas nécessaire de la renouveler. (à partir du 18 mai à la salle des fêtes : délivrance des cartes Bouvent).

Les activités autorisées sont :

  • La promenade
  • La pêche
  • Le pique-nique et barbecue (mais les groupes sont restreints à 10 personnes maximum)
  • La course à pied 

Sont interdits en revanche :

  • L’accès aux jeux fitness
  • L’accès aux jeux pour enfants, la baignade et les activités nautiques. Le golf est rouvert ainsi que les parkings Curtafray et Chemin du Lac,

En clair il est interdit de faire du kayak à Bouvent pour le moment et de s’approcher du club en voiture.

un hiver 100% kayak

de décembre à mars, nous avons navigué tous les week end… et donc plus le temps d’alimenter le blog du club.Avec le réchauffement climatique, il n’y a pas que la Bretagne qui est une région de sport d’hiver pour notre activité. Y’aura du retard à rattraper en photo, vidéo et témoignage de séance.

Marathon de l’Ardèche 2019

« Nous savons être joueur quand il faut allez chercher la gagne ». Certains s’en souviennent et d’autres s’en souviendront !

Après deux années d’annulation, on l’avait dit en 2016, « rendez-vous au prochain ! ». Et nous étions bien présents.

Deux départs prévus en simultanés à 17h en ce vendredi 8 Novembre, l’un de Bourg-en-Bresse où certains ont chargé les bateaux à midi et l’autre de l’antenne Savoyarde du BCKEV. Le temps de récupérer les dossards à Vallon-Pont-D’Arc, de prendre possession du gite, de rigueur en ces températures hivernales, et nous voilà presque tous réunis autour d’un repas.

Y’a du jeune, y’a du plus expérimenté, y’en a qui savent à quoi s’attendre, y’en a qui n’ont jamais gouté à la joie et aux douleurs de la longue distance. Mais y’a surtout des motivés et du monde bien déterminé à se tirer la bourre avec le chrono ! Cela promet pour la course du lendemain.

Une bonne nuit de sommeil sur un repas de champion et il est déjà l’heure de rentrer dans sa course. La navette faite, c’est l’heure d’embarquer. On n’est pas dans la course élite, mais on va être clair, cette année, certains ne sont pas venus pour acheter du terrain.

L’euphorie du départ est bien là, c’est l’heure du repas dans la pisciculture ! La première demi-heure est intense. Pas le choix, il faut suivre le rythme imposé par le flux de ces centaines d’embarcations pour ne pas perdre trop de temps.

Les rapides s’enchainent et les kilomètres passent sans trop y penser. Puis l’euphorie laisse place à la difficulté. Physique bien sûr, mais surtout psychologique. Le marathon c’est comme un bras de fer, si tu lâches tu sais que tu vas y perdre ! Les bras ne sont plus là, mais le mental persiste. Alors dans la douleur, nous continuons, parce qu’on n’arrête pas quand on est fatigué, on arrête quand on a terminé !

« Dans la quête de la performance et du dépassement de soi, les plus hautes marches sont réservées au plus persévérants ». Et comme on était pas venu pour nourrir les lapins avec de la salade, on a fait des chronos sympathiques :

  • Océane et Camille s’offre une magnifique troisième place en K2 féminin en 2h43. Félicitations pour cette performance ! Ces images resteront un moment dans vos esprits et dans les nôtres. Un podium sur le marathon international des gorges de l’Ardèche ce n’est pas tous les ans.
  • Nathan et Rémy s’offrent une 23ième place en K2 Homme ! En plus de ce beau résultat, ils s’octroient le nouveau record du club en K2 sur l’événement avec un temps de 2h23. La chasse est ouverte, mais il va être dur à battre !
  • Marceau et Xavier terminent en K1, en patrouille, l’un derrière l’autre en 2h33 !
  • Polo et Thomas, le local de l’étape, s’offrent un joli temps en 2h49 en K2 Homme !
  • Luc signe sa première participation en 3h03, il a pris ses marques, il sera redoutable l’an prochain ! S’il n’avait pas pris le temps de répondre aux sollicitations des photographes, il serait probablement sous les 3h !
  • Cathy et Noël, terminent tous deux ensemble en 3h12. Ce sont les seuls qui ont pris le temps de sortir l’appareil photo pour faire quelques beaux clichés. Et on les en remercie.

Tous très heureux de notre Marathon, nous avons festoyé brièvement avant de nous offrir une bonne nuit de sommeil. Mais on n’est pas venu pour ramasser des châtaignes, on est venu voir du pays. Alors le dimanche a été mis à profit pour découvrir une rivière locale, la Beaume, dont une partie relativement calme nous a permis d’admirer une fois de plus la diversité et la beauté des paysages ardéchois.

Lundi, jour de reprise du bou…., NON ! Lundi c’est férié !

Alors on en profite pour combattre les courbatures et se mettre l’eau à la bouche sur un parcours mythique de l’Ardèche : Aubenas-Vogüé. Ce dernier est surnommé le petit Zambèze pour sa réputation de parcours à volume par hautes eaux. Sauf que ce lundi, il y avait tout juste assez d’eau pour y tremper la pagaie. On a bien vu le potentiel du parcours et on y retournera un jour. On s’est une fois de plus fait plaisir à tous naviguer ensemble. Au même titre qu’on a une fois de plus passer un très bon week-end.

Sortez vos calendriers, on a un record à battre l’année prochaine …

Septembre un beau mois de rentrée au BCKEV

Un mois intense pour les encadrants puisque chaque sortie, chaque entrainement regroupaient en moyenne 20 kayakistes, donc 2 groupes, 2 remorques, 2 entrainements sur des embarcations différentes. UnE rigueur nécessaire pour éviter d’oublier du matériel, de trop perdre du temps.

8 séances en septembre entre les mardis et les samedis, auxquelles se sont ajoutés, les estivales du sport (même abrégées par la pluie, il y a eu du monde) , le championnat régional de kayak polo à bouvent (8 équipes) , les virades de l’espoir (122 participants)..

Nous avons du d’ailleurs refuser des inscriptions, car tous ces jeunes et moins jeunes kayakistes sont assidus, et que notre investissement bénévole ne peut pas aller au delà pour accueillir, organiser, assurer la sécurité.

Sortie à Neuville du 21 septembre en 2 vidéos.

KAYAK EN SEPTEMBRE

Nous étions 24 sur l’eau, ce mardi soir à Bouvent et encore la majorité des ‘anciens » n’étaient pas présents…. Bref une belle dynamique de rentrée…

Mais le week end arrive…. Présentation en 3 affiches: